Lampe Hashira 柱 brulée
– nishikigoi 錦鯉 n°2

640,00 

Un pied de lampe en bois brûlé et enchâssé dans un carré d’acier patiné et ciré.
Un abat-jour en tissus japonais à motif de carpes (koi 鯉), de vagues et de fleurs de cerisier roses sur fond blanc cassé.

Nos abat-jour sont toujours réalisés en série limitée de deux à trois exemplaires.

Pour toute commande hors stock, nos délais de fabrication sont de 5 semaines soient 25 jours ouvrés.

 

1 en stock (peut être commandé)

UGS : LH006-1-1 Catégories : , , ,

Description

Au Japon, les carpes d’ornement sont appelées nishikigoi 錦鯉. Considérée comme des « joyaux d’eau douce », ces poissons qui peuvent mesurer plus d’un mètre et vivre plus d’une centaine d’années, font l’objet d’une véritable vénération et occupent une place importante dans les cultures asiatiques, et japonaise en particulier.

Une légende chinoise raconte qu’à chaque troisième lune du calendrier lunaire, au début de la saison des pêchers en fleurs quand le fleuve jaune commence à dégeler, les carpes quittent la mer orientale pour remonter le cours d’eau supérieur en direction de Lóngmén, la porte du dragon. C’est là que les attend l’épreuve du franchissement de la porte et du dernier saut par-dessus la cascade. Les carpes qui réussissent sont alors changées en dragons ; celles qui échouent, devront regagner la mer de l’Est et revenir tenter leur chance l’année suivante.

Force, volonté, grâce, longévité, symbolique des couleurs et de leurs combinaisons, mais aussi douceur de ces nishikigoi 錦鯉 qui n’hésitent pas à venir manger dans la main qui les nourrit et à franchir la frontière qui sépare le secret des eaux profondes de l’univers humain : tout un univers symbolique, poétique et philosophique se révèle ainsi à l’observateur attentif.

A l’origine, il s’agissait d’une carpe commune de couleur brun/noir. D’abord importée de Chine et de Corée, elle fût ensuite introduite dans les rizières de la province de Niigata pour diversifier l’alimentation des habitants. C’est au milieu 19e siècle, suite à une mutation chromatique inattendue, qu’un intérêt esthétique se manifeste pour ce poisson et que commence l’élevage de carpes ornementales pour fixer et améliorer différentes variations chromatiques.

En 1914, une grande exposition commence à Tokyo, The Tokyo Taisho Exhibition, qui réunira plus de 7 millions de visiteurs sur 5 mois. Si de nombreux pavillons vantent alors le modernisme du pays et de son industrie, l’un d’eux se révèle plus original : pour la première fois, les carpes colorées en provenance de la région de Niigata sont présentés au grand public. Huit d’entre elles sont alors offertes à l’empereur du Japon Yoshihito

Les nishikigoi 錦鯉 sont désormais recherchés dans le monde entier par les amateurs et les collectionneurs, dont certains sont prêt à consacrer des centaines de millier d’euros pour les acquérir. Une carpe de la variété Kohaku (écailles d’un blanc parfait – Shiroji – avec de grandes marques rouges – Hi – sur le dessus) a été adjugée au prix record de 203 millions de yens (1,8 million de dollars) lors d’une vente aux enchères à la ferme Saki Fish dans la ville japonaise d’Hiroshima, le 4 octobre 2018.

Informations complémentaires

Poids 10 kg
Dimensions 53 × 44 × 44 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Lampe Hashira 柱 brulée
– nishikigoi 錦鯉 n°2”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…