Consoles

Console Shintô 神道

La console shintô 神道, est une création graphique où prédominent les lignes, les angles et les surfaces planes de l’acier et du bois. Un rappel de l’écriture japonaise, à la fois primitive et complexe.

Le plateau est réalisé avec deux bois brûlés et/ou huilés : le merisier et le frêne (pour l’insert en bois de bout).

Le piètement est en merisier naturel et en acier patiné-ciré. Ce bois tire vers le rouge/orangé avec l’âge.

Torii, le portail shintoïste

La forme générale de notre console évoque le torii 鳥居, ce portail traditionnel qui marque l’entrée des sanctuaires shintoïstes.

Séparation symbolique du monde matériel et du monde spirituel, chaque torii traversé lors de l’accès au sanctuaire doit être retraversé dans l’autre sens afin de revenir dans le monde matériel. Il n’est pas rare, d’ailleurs, de voir les Japonais contourner un torii lorsqu’ils pensent ne pas repasser par cet endroit.

Le motif du carré

Le motif du carré est récurrent à l’Atelier Villard.

Il fait référence à l’épais pilier central en bois autour duquel étaient édifiées les anciennes maisons japonaises : le daikoku bashira 大黒柱. Cet axe supportait le poids du bâtiment et lui permettait de résister aux secousses sismiques et aux typhons.

Le mot a plusieurs origines, Daikokuten : une des sept figures du bonheur dans les croyances shintô, c’est une des divinités du foyer. Hashira  (pilier) : mot de comptage pour les arbres et le bois mais aussi pour les dieux dans l’animisme shintoïste.

Dans un Japon où l’on croyait que les dieux habitaient les arbres et les forêts, il n’est pas étonnant que ce pilier central en bois ai été vénéré dans la maison.

Hashira : le mot évoque encore aujourd’hui un sentiment de stabilité, et reste profondément enraciné dans l’esprit japonais.

Prix indicatif :

1 250 €