Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Travail au ciseau à bois à l'Atelier Villard
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.
Objet lumineux "Je te salue vieil ocean" par l'Atelier Villard, noyer et papiers washi.

« Je te salue vieil océan » n°1

Objet lumineux

« Etre Normand c’est être tourné vers l’océan, les pieds ancrés sur une terre et les yeux fixés à l’horizon.
On ne peut vivre proche de la mer sans que naisse en soi le désir d’aller au loin.
Et l’on se prend parfois à rêver que l’on aperçoit les côtes anglaises derrière ces nuages qui traînent au ras de l’eau.
Illusion ? Peut-être…
Mais comment ne pas avoir envie de bondir sur les vagues à bord d’un bateau, de franchir les rouleaux, de quitter la côte pour prendre le vent et aller découvrir ce qui se passe là-bas, dans les lointains ?
Au Brésil, comme l’ont fait Gonneville et les marins de Honfleur, tout près d’ici ? Ou plus loin, vers le Canada, comme Champlain ? »

Jean Cuisenier

Plus  qu’une invitation au voyage, l’objet lumineux « Je te salue vieil océan » est une invitation à l’espace. Il nous suggère les vent qui poussent vers l’horizon et des lointains que l’imagination ne suffit plus à deviner. Un temps et un espace fondamentaux à partir desquels la vie s’organise et grandie. Un voyage dans un « vide » qui n’est plus l’absence qui sépare, mais bien le rythme, le décalage, la variation, qui relient les choses entre elles.

Ce n’est qu’au sein de la vacuité que le mouvement devient possible, nous dit Le livre du thé de Okakura Kakuzô.

Concours Ateliers d'Art de France 2021
Pièce sélectionné au concours Ateliers d'Art de France 2021 (Normandie)

Objet lumineux en noyer, papiers japonais washi et éclairage LED, réalisé en hommage à la mémoire de l’ethnologue Jean Cuisenier, normand de cœur, navigateur sur les mers mais aussi sur les océans de la pensée. Proche de Claude Lévi-Strauss et de Raymond Aron, il fût directeur du Centre d’ethnologie française et conservateur en chef du musée national des Arts et Traditions populaires.

Exposition Festival de l'Excellence Normande (FENO).
Pièce présentée au Festival de l'Excellence Normande (FÊNO), Caen 2021.
Informations

Objet lumineux en noyer (juglans regia), papiers japonais en fibres de murier (washi) créés par Benoît Dudognon (Atelier Papeptier – Salasc) selon la technique “nagashizuki” (art de faire courir la pâte sur le tamis) et éclairage LED.

Cette pièce a été réalisée en hommage à la mémoire de l’ethnologue Jean Cuisenier (Paris 1927, Bernières-sur-Mer 2017), normand de cœur, navigateur sur les mers mais aussi sur les océans de la pensée.
Proche de Claude Lévi-Strauss et de Raymond Aron, il fût notamment directeur du Centre d’ethnologie française et conservateur en chef du musée national des Arts et Traditions populaires de 1968 à 1987.

TECHNIQUES

  • Assemblages traditionnels à embrèvements et enfourchements, avec complications et variations d’angles des pièces de bois.
  • Electrification cachée (transformateur 24V et câblages) avec bande LED dans des profilés aluminium incrustés dans la tranche des montants.
Tarif :

1600 €